#CES2018 Jour 3 : les start-up néo-aquitaines concrétisent

En ce troisième jour de CES, nombreuses sont les start-up de la délégation Nouvelle-Aquitaine qui ont concrétisé des collaborations business et des contacts avec la presse locale, nationale et internationale.

CES si bon – Le JT de la délégation Nouvelle-Aquitaine

Si Las Vegas est connue pour être la capitale mondiale des jeux et autres paris, elle est également prisée par les touristes et les visiteurs qui viennent en nombre s’y marier.
Quel rapport entre le Computer Electronic Show 2018, la délégation de la Nouvelle-Aquitaine et des couples se mariant déguisés en Elvis et Maryline ? La séduction essentiellement.

Lors des deux premiers jours, les start-up de Nouvelle-Aquitaine n’ont pas lésiné sur les moyens ni les efforts afin de séduire la presse mais aussi et surtout les investisseurs, chaque heure un peu plus nombreux sur l’espace régional au sein de l’Eureka Park ou encore sur les stands de CWD, Nomadeec, Marbotic et Facil’Iti présents sur le Market Place.
On a ainsi notamment pu assister à des échanges dans l’espace régional avec des sociétés à l’envergure mondiale comme Louis Vuitton, Nike, Go Pro, Somfy, Valéo…
Remarquée également, la présence de producteurs chinois qui voient parfaitement l’intérêt de Meshroom pour la diminution des délais de fabrication en validant grâce à la VR le design des pièces.

Et si certains sont encore sur la piste de danse, d’autres ont déjà célébré leurs fiançailles avec des projets concrets.

C’est le cas de Bziiit qui nage en plein bonheur. Venu avec l’objectif de signer un client comptant plus de 100 points de vente, la start-up remporte haut la main son challenge en signant avec un standiste d’envergure internationale, Duodisplay, implanté à Montpellier, Düsseldorf, Chicago, Montréal et Paris. L’objectif : inventer ensemble le futur de l’exposition, le stand 100% connecté.

Hopen Family n’a pas été cherché trop loin son prétendant. Boostée après sa 3ème place du concours international des pitchs, Nelly Meunier et ses associés ont trouvé avec la multinationale limougeaude LEGRAND un prétendant de taille épris du concept d’Hopen Family conjuguant technologie et humanisme.

Wiidii a eu la joie d’accueillir Enrique Lamarque, directeur général d’AXA Partners Amériques, venu promouvoir l’assistant hybride PLEEZ développé en commun.

L’idylle entre les start-up de la délégation et la presse n’était pas en reste. TrendHunter.com rédigeait un article sur la douche révolutionnaire d’Elmer, SimForHealth était interviewé par Forbes, tandis que les équipes officielles du CES venaient réaliser quelques images sur le stand de CWD avant de laisser leur place à la presse suédoise. Meshroom était également à l’honneur avec un article de digitaltrend.com et un feat de HTC Vive en compagnie d’ITECA.

Sentant certainement que son statut de séducteur allait lui échapper, David Copperfield a tenté d’intervenir au sein de l’espace régional. Heureusement, les équipes de Rium parvinrent à le stopper afin que la dernière journée de demain puisse se dérouler sous les même auspices.

 

La délégation tweete – Revivez le J3 du CES2018



Propriété de la Région Nouvelle-Aquitaine